► Notre niveau ? le voilà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mélinda Miller Halliwell
ADMINISTRATRICE
POUVOIR DES TROIS • REINE DES ENFERS

MessageSujet: ► Notre niveau ? le voilà !   25/03/15, 10:40 am

❝ descendance of charmed ❞
❝ Un aperçu de nos rps ❞


    Comme vous le savez, l'avez vu, le contenu du forum est bloqué aux invités suite à de nombreux plagiats, cependant sur la base du volontariat, nous permettons à nos membres de poster à la suite un de leur rp ou plusieurs afin de vous montrer leur niveau.

    Code:
    Pseudo du personnage :
    Contexte rapide du rp :
    Rp (sans code) :

    Merci aux participants et bonne lecture aux invités peut-être cela vous donnera envie de nous rejoindre :p




Dernière édition par Mélinda Miller Halliwell le 01/04/17, 09:02 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.descendanceofcharmed.net
avatar
Compte forum 6
♦ NOUVEAU DOCIEN ♦

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   27/03/15, 08:16 pm

Pseudo du personnage : Chris Halliwell
Contexte rapide du rp : Travail : collaboration entre le FBI et le Mémorial hospital dans le cadre d'une affaire de mort étrange
Rp (sans code) :
Once upon a time... L'affaire Milsburg ressemblait à l'archétype de toute celle sur laquelle un agent chevronné désire tomber une fois dans sa carrière. Généralement, je préférais rester confiner dans mon laboratoire ayant vu tellement d'horreur à la guerre ou dans l'autre monde, un peu de douceur en arrière plan ne me faisait pas vraiment de mal ni de bien non plus à bien y regarder. C'est sans aucun doute cette perspective qui motiva les dirigeants du FBI à me choisir plus qu'un autre, j'espérais véritablement que tout serait bouclé pour que je puisse assister à une réunion en compagnie du conseil des fondateurs qui aurait lieu ce soir en grande pompe. L'affaire qui m'amenait au Mémorial concernait une jeune femme dont la mort restait un parfait mystère. A première vue, cette présentait tous les signes d'un insuffisance respiratoire chronique mais absolument aucun avis médical n'a pu déterminé le traitement adéquate pour la secourir. L'équipe de l'hôpital signale rarement des cas qui peuvent s'expliquer par tous les diagnostics les plus communs, mon talent de biologiste allait sans aucun doute faire toute la différence même s'il s'agirait d'un travail d'équipe main dans la main. Mon regard s'illumina lorsque ma femme montra le bout de son nez, j'ai d'abord crû qu'elle venait me souhaitez la bienvenue sur son lieu de travail avant de retourner à ses occupations, toutefois, il n'en fut absolument rien.

Je me rendis bien vite à l'évidence qu'il s'agissait du légiste avec lequel je devais collaborer, je sentais que cette journée serait des plus agréable, une de celle où je n'ai pas l'impression de travailler. « Affirmatif Yin ! Et je suppose que ce sera toi le légiste, tu ne peux pas savoir à quel point je suis aux anges.. enfin c'est une façon de parler ! » dis-je en l'embrassant à l'abri du moindre regard indiscret. Mis à part le corps sans vie de Mlle Milsburg, absolument personne ne nous regardait sauf peut-être les anges du destin. Nous avions l'habitude de collaborer sur tous les fronts, rester professionnel allait de soit avec une attitude responsable, personne n'est parfait, les gens bien tendent vers cette perfection toute leur vie avec parfois quelques erreurs de parcours. La procédure exigeait que je reste sur le côté pendant que ma collègue/épouse dissèquerai le cadavre en question, je me baserai sur les rapports toxicologiques afin de poursuivre les recherches en prélevant notamment des tissus ou des fluides nécessaires à la suite des investigations. Mon sourire ne quittait pas mon visage, j'étais très content de me trouver en ces lieux, à ses côtés, n'allez pas croire que je suis dépendant d'elle ou que le contraire est vrai aussi, nous voir depuis la fin de l'utopie est devenu un puzzle chinois, nos emplois du temps sont très rarement compatible, c'est ça aussi la vie de couple, apprendre à profiter de l'autre quand le bon moment se présente. Une moue des plus sérieuse s'empara de mon visage à mesure que sa question traversait mon esprit, le Chris "scientifique" faisait son apparition, une casquette et une attitude se mettait en place d'entrée de jeu. Je retirais ma veste, et m'aménageait un peu coin au sur l'autre table pour simuler un semblant de bureau, je devais répondre à cette interrogation dans les plus brefs délai, dans notre domaine, la réactivité est un atout essentiel.

Quelques secondes plus tard, je croisais à nouveau son regard si profond et si doux à la fois prêt à lui donner toutes les informations dont je disposais. « Jeune femme de 20 ans, aucun antécédent médical majeur recensé, se plaignait de douleurs au thorax au niveau des poumons lors d'une soirée à son lycée. Les secours ont fait un massage cardiaque durant tout le trajet et la mort fut prononcé dès l'arrivée au Mémorial. Elle montré des signes de convulsions et selon les premiers interrogatoires, personne ne l'a vu absorbé de drogue. Elle ne fumait pas, buvait très peu et faisait beaucoup de sport. Encore une jeune adulte qui voit sa vie balayée sans préavis. » expliquais-je en prenant soin de bien articuler pour que chaque mot soit compris par mon interlocutrice. Je m'efforçais de toujours lire ses informations en utilisant un ton qui forçait mon auditoire à écouter, ma voix grave et suave aidait grandement lors de cet exercice et le fait que Jaymie soit totalement sous mon charme aiderait à la manœuvre pour cette fois je suppose. J'aimais que tout soit clair, voilà pourquoi j'avais besoin de connaître mon champ d'action pour que son travail ne gène pas le sien et vice-versa comme on dit. « J'aurais besoin de prélevé des morceaux de foie, de tissus musculaires et sans aucun doute de sang pour confirmer l'analyse toxicologique, ainsi que des matières organiques tel que des cheveux, tu me dira à quel moment je pourrais "opérer" histoire que je ne gène pas tes propres procédures... c'est une grande première les autopsies pour moi, j'ai l'impression de retourner à l'école de médecine ! » ajoutais-je un petit sourire en coin.. une belle journée vous dis-je même si je sentais qu'elle aurait à coeur d'aborder des sujets épineux sur lesquels je ne m'épanche pas trop ces derniers temps !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dalia Crawford
♦ DÉMONE ♦
• NIVEAU APPRENTI •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   16/04/15, 06:00 pm

Pseudo du personnage : Keira Halliwell (mon DC)
Contexte rapide du rp : Keira est une avatar et rejoins sa tante Prue au parc pour savoir si l'utopie l'a bien touchée.
Rp (sans code) :


Keira se trouvait assise sur le banc à côté de sa tante Prue. L’endroit où se situaient les deux héritières Halliwell était tout simplement magnifique. Une grande allée était visible, des arbres délimitaient la largeur de ce chemin. Les oiseaux chantaient l’heure du déjeuner et les flocons de neiges tombèrent par millier sur le sol encore gelée par la fraicheur de l’hiver. Cette saison est d’une beauté unique, le blanc règne en maitre et la température est à vous glacer le sang. Les années avaient passés laissant chacune une trace après elle, dans le parc depuis la jeunesse de Keira pas mal de choses avaient changés, les arbres avaient bien grandis, la végétation étaient dense et les bancs avaient un effet vieillit, surement par les nombreuses tempêtes qu’ils avaient traversés. Keira avaient les jambes croisés et regardait Prue dans les yeux tout en souriant. Écoutant son interlocutrice, Keira essayait de faire la plus naturel et gentille possible aux yeux de sa tante Prue pour ne pas faire éveiller les soupçons chez cette dernière. « Mais de rien, il faut dire que rare sont les Halliwell qui ont tentés cette couleur. » Le blond platine qu’avait choisie Prue la rendait plus méchante, plus froide, ça correspondait mieux à sa personnalitée et c’est Keira qui était contente de voir sa tante comme ça.

« Oui c’est vrai que j’ai beaucoup de choses à rattraper avec ma mère, ces nombreuses années de froid font que je ne sais plus trop quoi lui dire. A vrai dire j’ai l’impression que ma mère a disparue à mes yeux, il y a comme un mur entre elle et moi. J’espère que comme maintenant tout cela semble si lointain, nous allons pouvoir nous reparler tranquillement devant un chocolat chaud, sur son lit en papotant pour rattraper ces longues années de retard. Tu vois ce que je veux dire ? » Keira gardait toujours le sourire, peu importe les situations. Même si jouer à la gentille bénéfique Halliwell qu’elle aurait dû être n’est pas facile, Keira commençait à apprécier Prue, une sorte de liens commençait surement à naitre entre elle. Regardant au loin, Keira respirait l’air de vivre, le parc était un moyen pour elle de retourner à la source, reprendre des ondes positive importante pour être en forme durant sa journée.

« J’ai quand même 43 ans tantine ! Vous vous en avez 80 et vous semblez en faire 40 alors je commence à désespérer. Je ne sais pas ce qui cloche chez moi, c’est peut être mes cheveux ? Pourtant je ne comprends pas j’applique un soin 4 fois par semaines pour qu’ils ne perdent pas en intensité et qu’ils brillent. Ou alors c’est ma tenue vestimentaire ? Pourtant je m’habille comme n’importe qu’elle femme. Bon d’accord peut être que je profite trop de mon physique et que je le tourne trop souvent à mon avantage ? Je ne sais pas. C’est peut être aussi ma personnalité. Ou c’est tout simplement la malédiction des halliwell.» Keira était un peu désespérée car à 43 ans ça devient compliqué d’avoir une vie sentimentale mais également un enfant. Elle ne va pas se lancer dans une relation pour tout de suite avoir un gosse car ça se trouve leur relation ne fera pas long feu. Il faut donc attendre d’être tranquille après 2 à 3 ans de couple pour projeter d’avoir un enfant, c’est beaucoup trop long pour Keira qui s’impatiente de ne pas connaitre la joie de la grossesse et d’avoir un bébé. Si le temps ne permet pas à Keira d’avoir un enfant alors il faudra qu’elle trouve une autre solution et donc avoir recours à la magie.

Keira écoutait Prue qui racontait sa vie sentimentale. Tout pour faire encore plus déprimer Keira. « Tu en as de la chance. Avec Andy vous semblez vraiment ne faire qu’un et si le destin dit que ton âme sœur commence par un A alors ne cherche pas plus loin c’est Andy. Moi je te conseille de foncer et de profiter car l’amour sincère on ne le trouve qu’une seule et unique fois au cours de sa vie. » L’amour est en effet rare, enfin le vraie amour. La plupart des personnes vivent en couple car elles s’entendent bien et donc au lieu de finir leur vie seuls, ils préfèrent la vivrent à deux sans forcément être amoureux.

Prue et Keira discutaient depuis maintenant quelques dizaines de minutes et Prue se demanda ce que faisait Keira dans le parc de si bon jour. « Et bien figure toi que j’allais aller au travail. Je bosse actuellement au Bay mirror ou tante Phoebe travaillait avant mais ça je ne crois pas que tu l’as connue tu étais déjà morte à l’époque. » Keira savait que Prue n’était pas idiote et qu’elle chercherait à savoir si Keira disait la réalité, alors Keira joua le jeu et était la plus franche possible. « Et toi que viens-tu faire ici ? » Maintenant que Prue savait pourquoi Keira trainait dans le parc, elle se demandait la même chose pour Prue ce qui est logique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhaenyra C. Kellys
♦ DÉMONE ♦
• NIVEAU SUPÉRIEUR •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   20/04/15, 05:46 pm

Pseudo du personnage : Candice Elizabeth Pierce
Contexte rapide du rp : Conbat Final Elite VS Confrérie
Rp (sans code) :

L’Utopie était maintenant le passé pour Candice. Elle avait de nombreuse fois évité l’évènement par son don spéciale d’éviter d’être manipulée mais cette fois, elle avait été touchée comme si elle n’en était plus invulnérable. C’était bien fâcheuse pour elle qui avait l’habitude d’être consciente à tous les coups. Alors, maintenant que l’utopie l’a quittée, elle était enfin en paix et contente de revenir dans le monde ou le bien et le mal s’affrontent à nouveau.

Récemment promu au rang d’Elite du bien à nouveau, elle se fut de nouveaux amis et collègues où elle discuta de plans contre leur adversaire : La Confrérie du Mal. Malgré qu’elle ait le respect pour eux de la façon qu’il s’agisse des adversaires de taille, elle avait quand même une difficulté d’accepter la présence d’un maléfique dans son entourage. L’Eldar était quelqu’un de très studieuse et réservée, elle appliquait à chaque fois aux règle du bien qui l’amenait à ne pas côtoyer un membre maléfique que ce soit la Confrérie, la Triade et encore moins le Clan de la Source.

Après des semaines de construction de plans pour venir à bout de la Confrérie, elle s’est enfin informée d’une bataille finale, si déterminée et motivée de leur mettre la totale et essayer d’amener la victoire à la Communauté bénéfique. C’était quelque chose de très important pour elle si cela lui permettait de récupérer définitivement Indi qui lui avait quittée pour le mal avant de devenir neutre. Mais surtout pour protéger sa fille aînée, Rumi, qu’elle tient à cœur et qu’elle n’imaginait pas la perdre pour se retrouver sans amour de ses filles.


Je sens la confrérie dans les parages…

La Heri avait la capacité d’anticiper les évènements, c’était comme si elle ressentait les auras piqué sa peau jusqu’à la rendre complètement hors d’elle. Mais sans crier, elle contrôlait complètement ce pouvoir. Elle devait alors se préparer à un grand combat digne de ce nom. Elle s’éloigna du reste du groupe pour se téléporter des toits de mausolées du cimetière avec son arme fétiche sur son dos. Cet Arc Ancestral ne la quittait jamais, ce qui était une opportunité pour elle d’en user si nécessaire. Mais elle avait aussi une palette de pouvoirs qui la rendait redoutable.

Elle et ses confrères ainsi les maléfiques se retrouvaient sur un terrain hostile où le combat avait déjà commencé. Et aux dernières nouvelles, Sylvia renvoyait l’attaque de Lily qui risquerait de déstabiliser son propre camp. Tant qu’elle se retrouvait encore sur un mausolée, elle usa de son dôme universel pour protéger chacun de ses collègues de l’onde de choc de Lily canalisée par Sylvia. Le choc frappa les multiples dômes avant que ces derniers ne disparaissent. Elle profita alors de préparer trois flèches qu’elle tira aux trois maléfiques déjà présent tout en avançant ses attaques avec la frappe surprise


Qui sème le vent récolte la tempête !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nolan Whitefield
♦ LOUP GAROU ♦
• NIVEAU INFÉRIEUR •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   20/04/15, 07:36 pm

    Pseudo du personnage : Nolan Whitefield
       Contexte rapide du rp : Les retrouvailles entre deux frères
       Rp (sans code) :
    Toute son enfance, Nolan avait été élevé selon les principes des futurs roi, étant l'Ainé, c'était lui qui avait eu ce privilège de se faire élever par ses parents pour qu'il devienne un bon futur roi un jour quand le moment serait venu. Il n'avait jamais aimer cette vie de prétendant au trône, pourquoi ? Il aimait plutôt pouvoir faire comme son petit-frère qui lui n'avait pas beaucoup d'obligation. Pouvoir être libre et faire ce que l'on souhaite l'avait grandement manquer, enfaite durant son enfance et adolescence, ses parents ne lui laissait pas beaucoup de liberté, donc quand son frère était partit et que ses parents m'avaient demander de le chercher, il avait vu un échappatoire a cette vie.

    « Oui c'est vrai tu as raison, moi aussi j'aime ce que je suis , a vrai dire dès fois cela m'arrive de ne pas arriver a me contrôler. Je ne partirait pas mon frère je te le promet. » Puis ensuite, son frère lui parla de sa nature magique, qu'il avait souffert de ce changement, cependant il le rassura .« Oui c'est vrai, on a plus rien a voir a aucun Elfes désormais. Notre héritage est partit mais nous en avons une autre désormais » Fit le jeune homme en le regardant.

    Nolan le regarda, en si peu de temps, son petit-frère avait bien muri et surtout il prenait enfin en main, il savait que ce dernier aimait qu'on le protège, mais maintenant qu'il était dans le mal, cela allait s'avérer plus difficile que prévu.«  Je le sais mon petit-frère adoré et je suis heureux de savoir que tu souhaite être aussi proche de moi encore malgré désormais notre différence de camps. » Son frère prenait plutôt bien que le jeune homme aimait les hommes et qu'il était en couple. Oui, Morgan le connaissait très bien, et dire que l'on aimait plutôt les hommes que les femmes pouvait être étranges, surtout quand on savait que quand il était encore un elfe, toute les femmes elfes l'avait draguer pour qu'il sorte avec l'une d'elle.  « Oui, j'ai cru au début que je l'aimait, mais je l'ai compris bien trop tard. »

    « Tu ne sais pas oh combien je me fichais de toute ces femmes et de l'énervement des parents quand ils voyaient toute ses prétendantes ne me plaisait pas. Maintenant je suis libre de mes choix et j'en suis heureux Morgan de pouvoir enfin décider ce que je peux faire sans que l'on me dise quoi que ce soit. » Puis ensuite, son frère lui avait dit qu'il pouvait vraiment venir ici et quand il le souhaitait.« C'est vrai ? Oh super, et je pourrait venir avec mon compagnon pour que tu puisse le rencontrer ? . »Oui, il voulait que son petit-frère voit celui qui le rendait heureux.

    Nolan n'avait jamais été heureux de toute sa vie, il voulait vraiment que son frère rencontre Harael et cela le plus tôt possible. Il lui avait alors fait une recommandation la plus importante pour notre vampire, celle de ne jamais venir au repère des vampires sans quoi il le tuerait et Nolan ne pourrait pas le protéger s'il venait. « Oui je le sais et c'est pour ça que je te demande de ne pas aller au repère des vampires, je ne pourrait pas toujours te protéger Morgan, surtout maintenant vu que je suis un vampire et un maléfique. » Oui, ils tenteront de tuer son frère .

    Toutefois, notre vampire était vraiment surpris de la maturité de son petit-frère. Oui, celui-ci était enfin devenu un homme, un vrai. Il était de la même force que Nolan a présent. Il était tellement heureux avec Harael qu'il voulait l'épouser, oui il voulait qu'ils soient tout les deux unis. « Je vais le faire très rapidement oui, je suis tellement heureux avec lui si tu savait combien il arrive a me combler de bonheur. Quand on es pas dans la même pièce, on es pas bien. » Oui, quand l'un n'était pas dans la même pièce tout les deux ne se sentait pas très bien « J'aurais jamais cru avoir la chance de tomber amoureux, pourtant il es celui qui partage ma vie a présent. » Fit le jeune homme en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chelsea Hope Avery
♦ MEMBRE DE L'ÉLITE ♦
• NIVEAU DELTA •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   21/04/15, 12:07 am

    Pseudo du personnage : Chelsea Hope Avery
    Contexte rapide du rp : Un simple cours ayant pour objectif d'immuniser Chelsea contre les illusions
    Rp (sans code) :

    Adam semblait écouter avec attention la jeune femme, afin de pouvoir en conclure ce qu’elle devait travailler spécifiquement et comment. Le bénéfique avait l’air de prendre son rôle de professeur à cœur et comptait bien aider Chelsea à augmenter sa résistance psychique face aux maléfiques et plus précisément, contre les Confréristes. Les combats reprenaient de plus belle, une préparation adéquate était requise. Et puis, l’élitienne restait tout de même une novice dans le monde de la magie.

    Après s’être mis d’accord sur quel domaine la miss Avery voulait travailler en particulier, le conseiller suprême fit apparaître un bouquin duquel il récita une formule afin de s’octroyer le don d’illusions.

    « Entendu. »

    La brunette hocha la tête avec motivation. Sans plus attendre, Adam fit apparaître une illusion après avoir disparu de la vue de Chelsea. Cette illusion qui se tenait droit devant la jeune femme, était sa mère. Oui, oui, sa mère. Le visage de la belle se décomposa légèrement. Elle était encore très sensible à ce sujet… Surtout depuis la fin de l’utopie - comment avait-elle pu renoncer à venger ses parents ! – enfin bref. Il était clair qu’elle ne s’attendait pas à ça.

    La bénéfique n’eut guère le temps de rêvasser car sa « mère », elle, comptait bien lui faire passer un sale quart d’heure. La voir comme ça, en position de combat, c’en était presque comique. Chelsea en oublia presque le but de l’illusion. Elle essaya d’envoyer une lame de vent mais sa « mère » l’esquiva avec facilité. Ce n’était d’ailleurs pas dans ses habitudes. Elle était plus du genre à se fier à ses pouvoirs psychiques et restait donc à distance de ses adversaires.

    L’aérokinésiste ferma les yeux et essaya de se concentrer le plus possible, tentant de renforcer son bouclier mental et se convaincre que ce qu’elle voyait n’était pas réel. Ca paraissait évident comme cela, mais convaincre son esprit que ce qu’il voit n’est pas réel n’était pas une mince affaire. L’esprit ne différencie plus le vrai du faux. C’était d’ailleurs pour cela qu’être immunisée contre les illusions ne pouvait être qu’un grand plus pour l’élitienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adam Nathanaël Grey
♦ VAMPIRE ♦
• NIVEAU APPRENTI •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   30/04/15, 12:35 am

Pseudo du personnage : Adam N. Grey-Kellys
Contexte rapide du rp : Une dernière rencontre entre deux amis qui sont à présent ennemis.
Rp (sans code) :

L’ironie du bras droit de la Source ne laissa pas le mi-démon de glace bien au contraire. Il avait même souri face à ses propos. Bien que l’utopie avait quand même un peu modifié leurs caractères, Adam savait qu’il n’était guère différent. Enfin si il y avait des choses qui avaient quand même changées. Il s’était montré moins impulsif, moins sombre par moment, sans doute à cause de l’absence de Caliel pourtant en temps normal, il était aussi ainsi. Cependant, il pouvait quand même dire qu’il connaissait la démone, peut-être pas totalement sous ce jour sans utopie, mais elle avait été sa meilleure amie durant l’utopie, il n’avait eu aucun secret pour elle, peut-être aurait-il du se montrer plus… secret ? pourtant non. La confiance qu’il avait placé en la démone n’avait guère changé quelque part, même si elle était différente. Si durant l’utopie, Adam avait fait cela par amitié, maintenant il espérait que cela se ferait par respect. Et puis, la guerre était censée être finie.

Malgré les deux petits mots de la blonde, la sentinelle s’était emparée de sa main pour se jeter du haut du pont tout en l’amenant avec lui dans sa chute avant de déployer ses ailes et de filer en direction de l’horizon. Le Conseiller battait des ailes à un rythme régulier pour ne pas perdre de la hauteur mais également pour profiter du voyage. Baissant ses yeux pour regarder la blonde qui venait de lui demander ce qu’il faisait, il eut un léger sourire en coin.

« On vole, tu ne vois pas ? »

Dit-il avec une pointe d’ironie dans sa voix bien que cela était beaucoup plus sur un ton taquin qu’autre chose en réalité. Si on lui avait dit, le jour où il avait traversé le bureau de la démone au Bay Mirror, qu’il volerait avec elle, au-dessus de la baie de San Francisco et surtout qu’il se serait entendu merveilleusement bien avec le bras droit de la Source. Il aurait sans doute rit face à la nouvelle. Pourtant c’était bien le cas.

Le voyage durant quelques minutes, Adam ne souhaitait pas parler, pas briser ce silence quelque part. Profiter simplement de l’instant qui s’offrait à lui. Amorçant une descente sur la prison d’Alcatraz, il atterrit sur le haut de la prison pour y déposer la jeune femme tout en restant dans les airs à quelques centimètres du sol.

« Je pense que c’est là que nos chemins se séparent définitivement. »

Dit le beau brun alors qu’il avait lâché la main de la jeune femme. Si on aurait pu s’attendre à une froideur de sa part dans sa voix ou sur son visage, cela était bien différent. Son regard avait toujours cette même tendresse et ce même amour qu’il avait pour son prochain, ce léger sourire sur les lèvres et une expression douce sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jason Matthews Halliwell
♦ POUVOIR DES TROIS • MEMBRE DE LA TRIADE ♦
• NIVEAU OMEGA •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   02/05/15, 12:00 am

Pseudo du personnage : Jason Matthews Halliwell
Contexte rapide du rp : "Combat Final" entre le pouvoir des trois maléfique (Mélinda/Keira/Evanora) et le pouvoir des trois bénéfique (Wyatt/Chris/Jason)
Rp (sans code) :

Comme dans le temps, la nouvelle génération des Halliwell était réunie dans le grenier du célèbre manoir familial, afin de se livrer une lutte sans merci. L'issue du combat restait incertaine, mais il était plus qu'évident que chacun d'eux donnerait le meilleur de lui-même, afin de faire flancher le camp adverse. Difficile, avant de voir ses six Halliwell, de se rendre compte qu'un tel conflit familial aurait pu éclater. Les familles connaissaient des périodes de crises, mais jamais plus violentes que celles que connaissaient les descendants du pouvoir des trois.

La mort. Le maître mot présent dans les esprits de tous les combattants dans la ville de San Francisco, mais aussi et surtout, dans la tête de Jason. Il connaissait l'enjeu de se combat et il avait bien l'intention de faire gagner le camp qu'il jugeait être le plus noble, celui pour lequel toute la lignée des Halliwell avait rejoint et défendue avec ferveur, avant que Mélinda, Keira, Evanora et feu Julia ne viennent tout pervertir.

« Tu n'es Reine que dans ton souterrain, Mélinda, ici bas, tu n'es rien. »

Répliqua Jason à la pire maléfique qu'il puisse y avoir sur cette planète. Nagini avait une nouvelle victime, qui n'était rien d'autre que le fondateur. Les deux se foudroyaient du regard, se méfiant de l'un comme de l'autre. La créature était liée à Mélinda, il fallait donc que Jason use d'une véritable force magique pour en venir à bout. Il n'était pas commun pour lui de se battre contre un serpent, néanmoins, l'idée de savoir qu'il était une extension de la Reine des Enfers l'aidait à prendre la bête au sérieux.
Keira, Evanora ainsi que Wyatt vinrent se joindre à la partie en court. Toute la descendance était là, le massacre pouvait commencer.
Keira fit son entrée en d'une vague télékinésique qui fût interceptée à temps par Chris, protégeant ainsi le pouvoir des trois bénéfique.

« Les femmes enceintes n'ont rien à faire ici. »

Déclara narquoisement Jason, qui avait appris la nouvelle alors que sa cousine avait passé une échographie au sein de son hôpital. Après cette réplique, Jason usa de sa télékinésie orbing pour défenestrer Keira, fracassant ainsi les fenêtres du manoir Halliwell, la demoiselle passa par dessus bord.
Suite à cela, le frère d'Evanora s'approcha de Chris afin de lui prendre son bolduc saphir présent dans sa proche et l'utiliser sur Nagini qui ne l'avait toujours pas lâché du regard. Le ruban bleu s'enroula alors sur le serpent, avant de se transformer en une colonne d'eau qui noyait la bestiole. S'en suivit de cela, le plus jeune du pouvoir des trois masculins envoya un puissant jet d'éclair sur la bête, encore pris dans sa prison d'eau. L'effet de l'eau et de l'électricité ne faisait pas bon ménage, et ça, Nagini ne pouvait pas le réfuter.

« Chris ! »

Cria Jason, surpris de voir son cousin changer physiquement. Les attaques combinées des maléfiques ne faisaient pas bon ménage et afin de palier à cela au maximum, Jason utilisa son ivresse de Dionysos, afin de provoquer chez Evanora, les mêmes effets que l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.descendanceofcharmed.net/t26935-liens-jason-matthews-
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   03/05/15, 06:47 am

Pseudo du personnage : Dylan Di Laurentis
Contexte rapide du rp : Le petit ami de Bellamy rencontre son beau-père pour la deuxième fois, révélant ainsi son secret.
Rp (sans code) :

Assis sur ce tronc qui jonche le sol. Le jeune loup se montre plus que silencieux. Son angoisse ne fait que grandir dès qu'il se trouve en présence de cet homme. Le gamin qui n'est sans doute pas plus vieux que Bellamy ne parvient pas à se détendre dès que le père de son petit ami se trouve près de lui. Depuis, sa première rencontre avec cet homme, il ne parvient pas à voir en lui une personne bienveillante. Il avait été froid, distant et terriblement franc vis à vis de lui. Rien que son regard était parvenu à faire frémir le jeune Dylan même si Bellamy avait tout fait lors de la fête, dans le parc, pour le calmer en lui répétant à plusieurs reprises qu'il fut là.

Dans un certain sens, il comprenait les réactions de Adam tout comme ses interrogations. Il se surprenait à croire ou penser que son propre père aurait agit de la même manière face à son petit-ami. Peut-être que son père aurait été tout aussi surpris que ce père assis à ses côtés dans cette forêt. Oui, cette pensée parvient à lui réchauffer le cœur. Certes, aujourd'hui, il n'était plus vraiment seul puisque son mec fut son repère. Celui qui parvient à le calmer, l'apaiser et répondre à la plupart de ses questions. Toutefois, lorsqu'il doit parler de lui, il ne peut que se renfermer puis autant être honnête, il n'arrive pas à faire confiance à ce homme si proche de lui et pour autant totalement différent du premier jour où il avait pu le rencontrer. « Je ne supporterais pas que quelqu'un tente de lui faire du mal. Il mérite bien des choses mais pas de souffrir. »

Dylan, compte toute personne amoureuse ne veut que le meilleur pour celui qui partage sa vie. Mais, à ses yeux, étant perdu dans sa propre tête, Bellamy est encore bien plus important. Il est le repère lorsque tombe la nuit, celui vers qui il se tourne lorsqu'il ne sait pas où se rendre ou s'il se sent perdu. Il est cette main qui tient la sienne lorsqu'il est triste mais surtout il est sa nouvelle vie. Celui qui lui à redonner l'envie d'avancer, de continuer. Désormais, il avait également sa sœur qui lui avait révéler un peu de son ancienne vie. Que ses parents l'aimaient tendrement et qu'il fut un étudiant vivant en colocation à Los-Angeles. Alors pourquoi ne parvient il pas à s'en souvenir pour l'instant. Rien que penser à cela ne peut que faire naître de la tristesse en lui.
Baissant sa tête, il ne relève son visage que lorsqu'il sent cette main venir saisir son épaule. Un frisson le traverse car il ne peut que se demander ce qu'il va lui arriver. Adam, le père de son petit-ami peut-il se montrer violent ou peut-il venir presser fortement son épaule pour lui prouver qu'il ne doit même pas penser une seule seconde faire du mal à son fils. Son regard d'un bleu intense. Ses yeux si clair plongent dans le cobalt des yeux de cet homme. Il s'attend vraiment à des réactions plus que différentes de sa part mais peut-être pas à celle là.

« Je sais pas vraiment si c'est à vous que je dois le dire mais oui, je l'aime. » Et pourtant, il ne s'était jamais imaginé vivre une relation avec un mec. Certes, il avait bien conscience qu'il fut attaché un peu plus que de raison à son pote. Que celui-ci tenait une place importante dans sa vie. Il ne souvient avec tendresse de cette soirée, dans les bois, où il avait retrouvé son pote anéanti, triste alors que lui devait passer une soirée avec une fille, sans doute pour s'envoyer en l'air. Au final, le neutre avait posé un lapin à la meuf pour retrouver la personne dont son cœur avait réellement besoin et ce fut lui, son pote. Là, le loup bénéfique avait hurler sa jalousie. L'intiment presque de retourner baiser cette fille. C'est ainsi, que Dylan avait compris que son pote avait bien plus de le voir souffler entre ses bras plutôt qu'à l'arrière de sa voiture dans les bras d'une pouffe. Et après une bonne crise de jalousie, ce fut bien ce qui s'était produit. Les deux garçons avaient fait l'amour.

Son regard clair n'a pas quitté ses yeux cobalt. Son beau-père lui propose son aide face à ce qu'il lui arrive. Instinctivement, Dylan baisse son regard pour observer ses deux mains terreuses. Il avait encore gratté le sol des bois dans l'espoir d'y trouver le moindre indices sur ce qu'il avait pu vivre. Pour comprendre ce qui avait poussé ce puissant loup a faire de lui une telle créature. Laissant cette fois-ci ses deux mains sur ses propres cuises. Il sentait une vague d'émotions l'envahir. Sentant cette tristesse grandir alors qu'il contenait ses larmes. A cet instant précis, il aurait tout donné pour que Bellamy puisse apparaître et qu'il ne prenne fermement entre ses bras.

« Merci Adam mais je ne veux pas vous faire perdre votre temps !. En plus, je viens ici presque tout les jours sans même savoir ce que je cherche. La seule chose que je sais, c'est que tout s'est déroulé ici même. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Patricia Halliwell
♦ ÊTRE DE LUMIÈRE ♦
• NIVEAU APPRENTI •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   24/02/16, 04:20 pm

Pseudo du personnage : Patricia Halliwell
Contexte rapide du rp : Patty a été ramenée à la vie il y a pas longtemps et c'est donc sa première rencontre avec sa petite fille qui s'avère être la Reine des Enfers. Et bien sûr, ça vire au combat.
Rp (sans code) :

Je ne quittais pas ma petite fille du regard, lui lançant un regard sombre. Comment pouvait-elle être si odieuse et à la fois si…non elle est le diable en personne, après tout, elle règne sur les enfers non. J’écoute ses paroles en accumulant mon ressentit à l’intérieur de moi-même car il était hors de question que je lui fasse le plaisir de me voir ressasser la douleur que la mort de Phoebe a pu provoquer en moi. La sorcière lança son serpent sur moi mais usant de la télékinésie pour le repousser, je me relevais avant de regarder la maléfique pour lui dire qu’il fallait bien plus qu’un serpent pour me faire peur.

« Peut-être que je ne t’impressionne pas mais ne compte pas sur moi par contre pour avoir peur de toi car c’est une chose qui n’arrivera jamais, j’ai combattu des démons pires que toi alors ce n’est pas la Reine des Enfers qui risquent de me faire peur. Tu ferais bien de te méfier car je ne lâcherais pas mon objectif, ça tu peux en être certaine. »

Ne pas pouvoir m’éclipser m’handicaper légèrement car je me trouvais seule face à la Reine des Enfers, personne n’allais pouvoir me venir en aide puisque la pyramide devait sans doute contrer également les sorts de localisation. Je leva un regard surpris vers ma petite fille lorsqu’elle me dit que Nagini n’était pas un serpent ordinaire et qu’il possédait la même force qu’elle. Je respira longuement et compris par son sourire mauvais qu’il se trouvait derrière moi, j’eu à peine le temps de me retourner que le serpent me sauta dessus.

La chose positive, c’est que j’ai des bons réflexes et que j’ai réussi à l’attraper par le cou malgré ses crocs proches de mon visage. Je me trouvais au sol, en train de me battre avec un serpent et la maléfique regardait la scène avant un grand sourire. Je sentais la colère montait et d’ailleurs, je ne tarda pas à pousser le serpent assez loin de moi grâce à un magnifique jet d'eau sortit de mes mains avant de me relever et de me reculer légèrement, posant mon regard sur la brune :

« N’es-tu donc pas capable de te battre contre moi Mélinda ? Tu te sens obligée de laisser ce boulot à ton serpent ? Eh bah…Je dois t’avouer que je suis déçue. » dis-je avec plus d’ironie qu’autre chose, mon regard virant entre Nagini et sa maîtresse tandis que je reculais tant bien que mal, espérant sans doute sortir mais vu que la Halliwell était la seule à le pouvoir, c’était perdu d’avance…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valentino Skye Perry
♦ MEMBRE DE TRISCALE ♦
• NIVEAU DELTA •

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   28/08/17, 02:53 am

Pseudo du personnage : Valentino skye perry
Contexte rapide du rp : Valentino, en tant que cupidon essayait de fsire comprendre à Adonis que l'amour existe belle et bien. Pour se faire, il utilise son pouvoir de voyage temporel afin d'emmener Adonis dans l'un de ses souvenirs.
Rp (sans code) :

Dès l'instant ou Adonis revu son frère, un sentiment de tristesse venu l'envahir. Un sentiment que Valentino ressenti comme s'il s'agissait du siens, encore une fois, les joies de l'empathie. Malgré tout, ce souvenir allait l'aider à mieux comprendre le pourquoi de ce blocage émotionnelle. Il n'en était pas la seule cause, mais il faisait partie du bouchon que devait détruire Valentino.

Le cupidon n'attendit pas plus longtemps pour le remmener sur la falaise à leur époque. Les sentiments qu'il avait en lui et qui transperçait jusqu'à sa voix arrivait même à lui briser le coeur. Son travail était sans doute très important, mais aussi très difficile. Il allait vivre des moments magiques empreint de bonheur, mais aussi d'autre moments, comme aujourd'hui, empreint de tristesse et même parfois de regrets. Une fois arrivé sur la falaise, il ne lâcha pas sa main, n'écoutant que son coeur, il l'approcha de lui avant d'enfin lâcher sa main et de le prendre dans ses bras. Il le serra contre son coeur un petit moment. Le but était surtout de le calmer, mais aussi de lui faire comprendre qu'il serait toujours là pour lui. Sans compter le plaisir qu'il y prit, bien que les sentiments d'abandon semblait toujours être là. Valentino en profita au maximum, il ne comprenait pas ce qui était en train de se passer, mais il semblait y avoir une sorte d'idylle qui naissant en son coeur pour Adonis. Cela allait rendre les choses plus difficile pour lui, mais il devait mettre de côté ses propres émotions pour se concentrer sur ceux du triton.

Il le laissa se séparer de lui, bien qu'il aurait préféré le garder au creux de ses bras au près de son coeur.


-Je suis conscient que ce moment a été difficile pour toi. J'ai ressenti ta tristesse, mais aussi le sentiment d'amour que tu avais pour ton frère. Tu vois que ce sentiment est bien existent et qu'il est nécessaire. Tu peux être triste de ne plus voir ton frère, mais tu dois aussi te rappeler des moments de bonheur que tu as eu avec lui tout au long des années passé en sa compagnie. Vivre dans les souvenirs noir, triste et dépressif n'est pas une solution. Certes, ils font que tu vie moins de déception, mais aussi moins de de joie. Que tu t'éloignes des petits moment de bonheur dont ta vie pourrait être constitué. Je vais me répéter, mais fais moi confiance, je n'ai pas l'intention de te laisser tomber, Adonis.

Il cessa de parler quelques instants, se perdant dans ses propres pensées. Cherchant ce qu'il pouvait dire ou non. Se demandant si tel ou tel sujet devait être abordé avec lui. Il avait envie de lui dire qu'au seins de son coeur, de son âme et de son être, il croyait possible un avenir à deux, mais il n'était pas encore prêt à entendre ces paroles. Il avait encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir dire être prêt à faire confiance à l'amour encore une fois.

Peut-être que la raison qui l'empêchait de voir le futur de Adonis était que ce futur serait partager entre les deux hommes. Il devrait en parler à Sandro, lui seul pourrait lui répondre et ne le jugerait pas. Son cousin était une personne réfléchis et qui n'avait pas la jugeotte facile, signe que le cupidon pouvait lui faire confiance. Lorsqu'il releva le regard sur Adonis, il se mit à rougir encore un peu. LE simple fait de le regarder lui nouait le coeur. Il le connaissait très peu, comment était-ce possible d'avoir ce genre de sentiments envers lui.


-Je ne t'abandonnerai jamais Adonis. C'est une promesse. Je sais que tu ne me crois pas, mais je te le dis le coeur sur la main, entre toi et moi ça ne s'arrêtera pas la. Je serai toujours présent pour t'écouter, pour te conseiller et même si tu as envies de simplement avoir une présence et ne rien dire, je serai là. Tu n'es pas qu'une simple mission comme tu peux le penser, tu n'es pas qu'un simple protégé et je ne suis pas la`pour me prouver quoi que ce soit. Tu es important, je suis sur que tu feras partie de ma vie pour toujours. Nous sommes....

Il arrêta net sa phrase avant d'en dire trop encore une fois. Il ne pouvait, aucunement, lui avouer tout ça aujourd'hui. Il ne pouvait simplement pas lui dire, nous sommes fait l'un pour l'autre. JE crois que tu es mon âme-sœur, à tes côtés je me sens mieux que je ne l'ai jamais été. Le moment n'était malheureusement pas encore arrivé pour ce genre de révélation.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ► Notre niveau ? le voilà !   

Revenir en haut Aller en bas
 

► Notre niveau ? le voilà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: « Book Of Shadows » :: Antre du Futur Docien-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: